Courrier Services de santé Medavie

Services de santé Medavie croit en une vie meilleure pour les collectivités qu’elle sert.

L’équipe de soutien du système d’EHS assure un service essentiel pendant la pandémie de COVID-19

0

Lorsque nous avons appris à la fin du mois de décembre dernier qu’un virus mystérieux originaire de Chine commençait à se répandre dans d’autres pays, Gordie Parker et son équipe se sont tout de suite mis au travail pour constituer une réserve d’équipement de protection individuelle (EPI) pour les travailleurs paramédicaux afin d’assurer un approvisionnement stable dans l’éventualité où le virus sévirait en Nouvelle-Écosse.

Emergency Medical Care avait déjà des réserves importantes d’EPI, mais pour M. Parker et son équipe, l’enjeu consistait à déterminer quels étaient les besoins à prévoir en fonction d’un virus étranger, qui, comme nous le savons maintenant, n’allait pas toucher le Canada avant deux mois.

« Nous savions que la menace approchait et nous avons concentré nos efforts à trouver le plus d’équipement possible; plus le temps avançait, plus la tâche devenait colossale », affirme M. Parker, gestionnaire de la logistique et de la gestion de matériel.

En temps normal, l’équipe de Gordie Parker, formée de Ryan Stronach, de Sean O’Leary, de Mark Rice et de Richard Corning, est responsable de livrer les fournitures et l’équipement médical aux stations à l’échelle de la province et aux deux centres de flotte à Dartmouth et à Sydney.

Leurs tâches comprennent également la gestion des installations, une responsabilité qui ne peut pas être interrompue, même pendant une pandémie.

« Nous ne pouvions pas laisser aller les choses et nous avons redoublé d’efforts dans certains aspects de notre travail, affirme M. Parker. Nous avons continué à effectuer nos livraisons, comme d’habitude. »

L’approvisionnement en EPI a fini par occuper l’équipe jour et nuit, et chacun a collaboré pour assurer son bon déroulement.

Jill Burke s’est jointe à l’équipe au mois de décembre dernier en délaissant ses tâches habituelles liées au programme de Premier intervenant médical d’EHS pour prêter main-forte à la station Wilkinson.

À titre de chef d’équipe de la logistique, Mme Burke s’est immédiatement mise au travail pour contribuer à l’approvisionnement d’EPI, y compris le désinfectant, les blouses, les gants et les lunettes de protection et les lingettes désinfectantes.

« Nous avons dû trouver différents fournisseurs et établir des relations afin d’obtenir des masques et de l’EPI pour nous constituer une réserve avant que le virus ne sévisse en Nouvelle-Écosse », affirme-t-elle.

Selon Mme Burke, la situation a commencé à se stabiliser depuis quelques semaines après une période particulièrement stressante.

« Tous les articles dont la livraison avait été interrompue sont maintenant acheminés à nouveau, nous sommes donc en mesure d’obtenir des masques chirurgicaux et des blouses de protection. Différentes choses se remettent en marche. »

Pour sa part, M. Parker déclare que cette expérience s’est parfois avérée exténuante et il remercie sa famille de lui avoir permis de maintenir le cap.

Selon lui, « on n’a rien à apporter à soi-même ou aux autres lorsqu’on est mentalement épuisé. Il faut s’arrêter et prendre une pause pour pouvoir se concentrer à nouveau. »

Il est convaincu que le crédit du maintien de l’EPI à un niveau acceptable au cours de la pandémie revient majoritairement à son équipe, petite, mais très efficace.

« L’équipe a accompli un excellent travail, on ne pourrait demander mieux. Elle a puisé toute son énergie pour travailler des heures supplémentaires et effectuer des appels téléphoniques supplémentaires », dit-il.

« Je ne pourrais espérer une meilleure équipe, tous les membres ont collaboré et ont fait des efforts exceptionnels pour veiller à ce que tout le personnel en première ligne et de soutien ait accès à l’équipement, aux fournitures et à l’EPI appropriés. »

Comments are closed.

%d bloggers like this: