Courrier Services de santé Medavie

Services de santé Medavie croit en une vie meilleure pour les collectivités qu’elle sert.

Deux travailleurs paramédicaux de Saskatoon célèbrent leurs 40 ans de service

0

De nombreux changements se produisent en quarante ans, en particulier dans le domaine de la santé. Marty Bowman et Randy Erickson peuvent en témoigner, car le 4 février dernier, ils ont célébré leur 40e année de service en tant que travailleurs paramédicaux à Services de santé Medavie (SSM) Ouest. Au fil du temps, ils ont constaté l’évolution de leur profession. Par le passé, l’objectif était de conduire le patient le plus rapidement possible à l’urgence, tandis que maintenant, on amène pour ainsi dire le service d’urgence au patient.

Récemment, Marty et Randy ont fait une entrevue avec le Saskatoon StarPhoenix lors de laquelle ils ont parlé de leurs 40 années de service et des changements survenus au sein de leur profession.

« Lorsque j’ai commencé ma carrière, notre tâche se résumait à faire monter le patient dans l’ambulance et à le conduire à l’urgence. Nous avions seulement notre permis de conduire de classe 4 et un cours de premiers soins, explique Marty. Maintenant, il faut être hautement qualifié pour exercer le métier et les travailleurs paramédicaux sont formés pour donner de nombreux traitements à domicile, avant le transfert des patients à l’hôpital. »

Randy donne un exemple encore plus saisissant du travail à cette époque : « J’ai commencé en 1974, à Estevan, en Saskatchewan, après avoir terminé mes études secondaires. À ce moment-là, nous utilisions une automobile familiale qui n’avait même pas d’assise surélevée pour transporter les patients. Pouvez-vous imaginer essayer de traiter les patients à l’arrière d’une voiture, assis sur un petit siège à côté de la civière? Nous ne pouvions rien faire, pas même la RCR, car il n’y avait pas de place. »

Parmi les moments forts de ces 40 dernières années, Marty parle du programme Last Wish de Services de santé Medavie (SSM) Ouest, dans le cadre duquel des patients qui reçoivent des soins palliatifs sont conduits en un lieu qui a une signification spéciale pour eux. « Réaliser le souhait d’un patient amène tellement de gratitude, dit Marty. C’est une des choses que j’apprécie présentement : être disponible pour chaque famille, afin que les patients puissent profiter de leur dernier souhait avec leurs proches. »

Pour Randy, l’un des moments marquants de sa carrière est le mois qu’il a passé en Indonésie, au sein d’une équipe paramédicale qui apportait son aide aux habitants des régions dévastées par le tsunami en 2004. « Nous nous occupions du matériel de soins de santé. Nous allions dans des régions où les petits villages avaient été détruits et où les gens s’affairaient à tout remettre en place », a-t-il expliqué. Je me souviens que nous sommes allés à un magasin de gravier pour acheter des briques, du ciment et du sable. Nous avons tout transporté jusqu’à un camp qui était mis en place et nous avons construit un puits. Les gens appréciaient vraiment notre présence. »

Compte tenu de toutes les félicitations qu’ils ont reçues à l’échelle de la ville, de la province et même du pays, force est de constater que nombreux sont ceux qui sont reconnaissants des soins fournis par Randy et Marty au cours de toutes ces années. Merci à vous deux pour vos 40 années de service et votre dévouement continu envers les gens de Saskatoon!

Marty Bowman, à droite, et Randy Erickson, à gauche, regardent des photos d’eux-mêmes datant du début de leur carrière (Photographie du Saskatoon StarPhoenix).

Comments are closed.

%d bloggers like this: