Courrier Services de santé Medavie

Services de santé Medavie croit en une vie meilleure pour les collectivités qu’elle sert.

SMU Chatham-Kent aide à réduire de moitié le temps de transfert au service des urgences

0

Le 27 janvier dernier, le directeur général de SMU Chatham-Kent Donald MacLellan a fait une annonce incroyable : depuis le mois de mars de l’année dernière, les travailleurs paramédicaux de SMU Chatham-Kent et les employés de l’hôpital Chatham-Kent Health Alliance (CKHA) ont réussi à réduire de 50 % le temps de transfert de l’ambulance au service des urgences.

Non seulement l’équipe de SMU Chatham-Kent et de la CKHA a fait passer le temps d’attente moyen de 42 minutes à 23 minutes, permettant ainsi aux patients d’obtenir plus rapidement les soins dont ils ont besoin, mais elle a également réduit d’environ huit heures par jour le temps d’attente des travailleurs paramédicaux avec leurs patients.

En mars 2019, les travailleurs paramédicaux de SMU Chatham-Kent et les employés de la CKHA ont commencé à travailler ensemble pour s’attaquer au problème du temps de transfert des ambulances. En 2017, la CKHA rapportait des temps de transfert de 617 heures. En 2018, ce nombre a augmenté de plus de 155 % pour atteindre 1 577 heures. Sachant qu’il fallait prendre les choses en main pour réduire le temps de transfert et permettre aux travailleurs paramédicaux de retourner sur la route plus rapidement, l’équipe s’est mise à chercher des moyens d’y arriver.

La première étape a été d’embaucher une infirmière responsable des transferts au service des urgences de la CKHA. Grâce au triage et au traitement des patients dont l’état est moins grave faits par l’infirmière, le temps d’attente des travailleurs paramédicaux avec leurs patients a considérablement diminué. Cette approche a fonctionné dans d’autres hôpitaux en Ontario, où l’on essaie d’augmenter la capacité des établissements de soins actifs. Le gouvernement examine également différents modèles de soins qui pourraient donner un rôle plus important aux travailleurs paramédicaux lors du triage et du traitement des patients n’ayant pas besoin de soins urgents.

Lors de l’annonce faite par SMU Chatham-Kent, Lori Marshall, chef de la direction de la CKHA, a dit : « Voici un autre exemple qui illustre à quel point les organisations de notre collectivité travaillent bien ensemble. »

Le directeur général de SMU Chatham-Kent, Donald MacLellan (à gauche) avec des employées de la CKHA (photographie de Paul Pedro, BlackburnNews.com)

Comments are closed.

%d bloggers like this: