Courrier Services de santé Medavie

Services de santé Medavie croit en une vie meilleure pour les collectivités qu’elle sert.

La survivante miraculée d’une collision frontale rencontre les travailleurs paramédicaux qui l’ont secourue

0

L’article suivant a paru dans l’édition du 10 décembre du bulletin « Au courant » de Services de santé Medavie Nouveau-Brunswick.

Barbara Morrisey se souvient seulement d’un camion fonçant droit sur elle et d’un bruit de tôle froissée.

Elle ne se souvient de rien après.

Elle est convaincue que la raison pour laquelle elle est toujours vivante après avoir été frappée par un camion de transport l’an dernier est la combinaison d’un miracle de Dieu et des soins reçus par deux équipes de travailleurs paramédicaux immédiatement après l’accident, dont une travailleuse paramédicale enceinte de huit mois qui n’était pas en fonction, mais qui était sur les lieux de l’accident avec son mari.

En septembre 2018, Barbara se rendait à Shediac par l’autoroute transcanadienne. Elle a fait demi-tour en pensant être sur une voie de sortie, mais elle allait dans le sens contraire de la route. La dernière chose dont elle se souvient, c’est un camion de transport fonçant droit sur elle, avant de se réveiller à l’hôpital quelques jours plus tard.

Récemment, elle a eu l’occasion de se rappeler les événements lorsqu’elle a rencontré les travailleurs paramédicaux qui l’ont sauvée. Kristy et Germain Gaudreau n’étaient pas en fonction, mais ils sont tombés sur l’accident. Jim Brown et Chantal Samson sont les membres de l’équipe qui sont intervenus en ambulance.

Barbara et son mari Hugh ont récemment rencontré les quatre travailleurs paramédicaux lors d’une réunion très émouvante à la nouvelle station d’ambulances sur la rue Gorge.

« Si vous avez un doute quant à l’importance de votre travail, les faits parlent d’eux-mêmes », a dit Hugh. « Nous avons tant de raison d’être reconnaissants. Si vous n’aviez pas été là, elle ne serait pas assise avec nous aujourd’hui. »

« Je remercie Dieu, a ajouté Barbara, et les travailleurs paramédicaux. »

Kristy, qui était enceinte de huit mois au moment de l’accident, et son mari Germain, n’étaient pas en service, mais se rendaient à Moncton et sont venus prêter main-forte. Sans aucune hésitation, ils se sont arrêtés et se sont empressés de donner des soins jusqu’à ce que l’ambulance arrive sur les lieux. Tandis que Germain évaluait la façon d’accéder à la voiture accidentée, Kristy s’est rendue à l’endroit où Barbara était coincée pour tenter de lui apporter tout le réconfort possible.

Germain se souvient d’avoir été très inquiet pour sa femme enceinte.

« La voiture était en feu, il y avait de la fumée partout, et elle tenait la tête de Barbara malgré sa grossesse avancée », a-t-il dit.

Pendant qu’ils attendaient l’arrivée de l’ambulance, les membres de l’équipe de hockey de l’Université Saint-Francis-Xavier passaient par là en autobus. Ils se sont arrêtés et ont offert du matériel de premiers soins aux travailleurs paramédicaux qui n’étaient pas en service.

Quelques minutes plus tard, bien que cela ait paru une éternité pour Kristy et Germain, Jim Brown et Chantal Samson sont arrivés en ambulance.

« Lorsque nous avons entendu que nous nous rendions sur les lieux d’un accident impliquant un camion et un petit véhicule, nous croyions devoir déclarer la mort de quelqu’un, et non devoir prodiguer des soins à un patient, a dit Jim. Dans ma carrière, j’ai vu seulement deux miracles, et elle en est un. »

Chantal s’est empressée de soigner Barbara pendant qu’ils attendaient l’arrivée des pompiers avec le désincarcérateur, puisque la victime était coincée dans la voiture et ne pouvait pas bouger. Puis, Chantal et Jim ont transporté Barbara à l’hôpital, où elle a passé 112 jours, dont plusieurs dans un coma artificiel, et subi de nombreuses chirurgies.

Aujourd’hui, plus d’un an après l’accident, son rétablissement est remarquable. Cette nouvelle est extraordinaire pour les quatre travailleurs paramédicaux qui étaient présents ce jour-là.

Il est rare que nous apprenions comment vont nos patients après les avoir transportés à l’hôpital, a dit Chantal, donc cette réunion est spéciale.

« C’est vraiment extraordinaire de pouvoir être assise en face de toi, a ajouté Kristy. Je me suis souvent demandé ce qui était arrivé par la suite et j’ai appris il y a quelques semaines seulement que tu t’en étais sortie. »

« Ce que vous avez fait est inestimable, a répondu Barbara. Je voulais simplement vous rencontrer et vous remercier. »

Comments are closed.

%d bloggers like this: