Courrier Services de santé Medavie

Services de santé Medavie croit en une vie meilleure pour les collectivités qu’elle sert.

Une petite question qui fait boule de neige

0

On ne sait jamais où une simple question peut nous mener.

Marissa Hurtubise, travailleuse paramédicale en soins avancés pour EHS à Liverpool, en Nouvelle‑Écosse, se demandait s’il était possible d’utiliser un médicament selon une autre posologie pour traiter l’hypoglycémie en contexte extrahospitalier. Elle s’est adressée à Jen Greene, qui dirige le programme PEP (Prehospital Evidence-based Practice ou programme de pratiques préhospitalières fondées sur des données probantes).

Alors que Mme Hurtubise s’attendait à ce que Mme Greene lui donne une liste d’articles où trouver une réponse à sa question, elle s’est vu offrir tout autre chose : la possibilité de mener son propre projet de recherche.

« Je ne m’attendais vraiment pas à tenir un tel rôle. J’avais une simple petite question, et Jen m’a dit : “essayons de découvrir la réponse ensemble”. »

Près de 10 mois après le début de son projet de recherche, elle a présenté ses conclusions le 29 octobre dernier dans le cadre de la 11e journée annuelle de la recherche sur les SMU, une initiative issue d’une collaboration entre EHS et le département de médecine d’urgence de l’Université Dalhousie, division des SMU, qui gère également le programme PEP.

Mme Hurtubise, qui travaille comme travailleuse paramédicale depuis six ans, s’intéresse depuis longtemps à la recherche clinique.

Il lui manquait simplement un tremplin pour donner libre cours à sa curiosité. Elle l’a obtenu grâce au programme PEP, à Mme Greene et à Judah Goldstein, coordonnateur de recherche au service de performance et de développement d’Emergency Medical Care.

Selon Mme Hurtubise, Mme Greene et M. Goldstein ont été des mentors extraordinaires. Ils l’ont guidée tout au long du processus, qui est relativement nouveau.

« C’est la toute première fois que nous procédons de la sorte, en partant d’une question posée par une travailleuse paramédicale pour effectuer une revue systématique portant sur une intervention bien précise dans le cadre de la structure du programme PEP », affirme M. Goldstein.

Mme Hurtubise présentera également les conclusions de sa recherche dans le cadre de la conférence de la National Association of EMS Physicians, en janvier prochain à San Diego.

Même si elle est fière de ce qu’elle a accompli jusqu’à présent, Mme Hurtubise est surtout emballée par le fait que son projet pourrait donner lieu à une amélioration des pratiques dans le domaine.

« Ma petite question a vraiment fait boule de neige, conclut-elle. Ces résultats pourraient vraiment nous amener à changer nos façons de faire. »

Comments are closed.

%d bloggers like this: