Courrier Services de santé Medavie

Services de santé Medavie croit en une vie meilleure pour les collectivités qu’elle sert.

La nutrition est la fondation de notre santé

0

appleDans notre dernier article, pour souligner le Mois du cœur, nous vous avons demandé de partager vos anecdotes et vos conseils pour promouvoir la santé du cœur.

Dans l’histoire ci-dessous, Pauline Meunier, directrice générale de notre équipe de SMU Medavie Muskoka, partage sa propre anecdote sur la santé du cœur et explique pourquoi la nutrition est la fondation d’une bonne santé.

Merci, Pauline, d’avoir partagé ton histoire!

Par Pauline Meunier, directrice générale de SMU Medavie Muskoka

Je viens d’une longue ligne de femmes qui ont presque toutes eut une crise cardiaque juste après leur anniversaire de 60 ans. Je suis instructrice de RCR depuis plusieurs années, et je me sers de moi-même comme exemple, blaguant que je demanderai une angio pour mon anniversaire de 57 ans, juste pour voir ce qui se passe là-dedans. Je tenais pour acquis que j’aurais un jour une crise cardiaque. Je savais aussi que mon niveau de cholestérol était de plus en plus élevé, mais comme plusieurs d’entre nous dans le domaine de la santé, je ne faisais rien pour régler la situation.

Cet automne, j’eus des douleurs dans le côté gauche de ma poitrine. Par chance, il ne s’agissait pas de douleurs d’origine cardiaque, mais j’avais plusieurs de symptômes classiques de douleurs cardiaques. Encouragée par mes collègues, je me rendis à la salle d’urgence une soirée. Je connaissais toutes les infirmières ainsi que le médecin en service, donc j’étais très embarrassée et inquiète de ce que les analyses de sang révèleraient. Je suis restée à l’hôpital pendant la nuit et j’ai dû subir un test de stress quelques jours plus tard. Mon niveau de cholestérol était élevé, mais autrement ils n’ont rien trouvé d’autre. J’ai beaucoup lu sur le sujet, et je crois qu’il s’agissait de douleur causée par un nerf puisqu’elle est disparue d’elle-même après environ une semaine.

Tout de même, passer la nuit à la salle d’urgence fut une expérience marquante. Je ne veux certainement pas répéter cette expérience à l’avenir. Juste avant que cela arrive j’avais lu “The China Study” de T. Colin Campbell. Il s’agit de l’étude nutritionnelle avec la plus grande portée que l’on a menée. Le livre représente bien plus qu’une étude, il représente en fait l’œuvre de la vie de Dr Campbell. Essentiellement, le livre présente les études menées sur les effets de plusieurs maladies communes (cancer, maladies du cœur, diabète) et la consommation d’une alimentation équilibrée comprenant des protéines animales. La plupart des gens connaissent ce régime sous le nom de SAD (standard American diet), un nom que je trouve très juste.

Depuis ma soirée à la salle d’urgence, j’ai commencé à penser que si je suivais le régime composé d’aliments non transformés à base végétale pendant un mois, je pourrais ensuite faire faire une deuxième analyse de sang et voir s’il y aurait vraiment une différence. J’étais stupéfaite. Mon cholestérol baissa à 5,24 et mon LDL (auparavant à 4,3) chuta à 2,9! Et cela en moins de 30 jours, sans médicament sur ordonnance; j’ai arrêté de manger de la viande et des produits laitiers et mes niveaux chutèrent de presque 40 %.

Je continue de suivre cette diète. Je dors mieux, je n’ai pas de peau sèche cet hiver et je peux honnêtement dire que je me sens mieux. Je dois m’améliorer énormément en termes d’exercice, mais je ne veux plus avoir une angio pour mon anniversaire de 57 ans. J’aurai 43 ans en avril.

En ce qui concerne le dernier blogue d’Erik sur la santé du cœur, je suis très heureuse de partager mon histoire. Si quelqu’un m’avait dit l’an dernier que je ferais ces choix alimentaires, j’aurais dit qu’ils étaient fous. J’ai appris que la nutrition est à la base de notre santé. Cela peut paraître très évident, mais en réalité, je pensais que ma diète était bonne. En fait, j’ai découvert qu’elle contribuait à mes problèmes de santé cardiaque.

Leave a Reply

%d bloggers like this: