Courrier Services de santé Medavie

Services de santé Medavie croit en une vie meilleure pour les collectivités qu’elle sert.

Bienvenue au Courrier SMU Medavie!

1

Bonjour à tous, et merci de visionner le Courrier Medavie.

Je suis Erik Sande, président de SMU Medavie. En visionnant notre nouveau blogue vidéo, Courrier Medavie, vous connaîtrez les dernières nouvelles de nos experts, découvrirez nos succès et, surtout, pourrez poser vos questions. Ainsi, nous serons en mesure de savoir ce qui vous préoccupe et de mieux connaître vos opinions.

Je tiens à inaugurer le blogue vidéo en vous remerciant de la part de l’équipe de direction pour l’excellence de votre travail en 2014.

Je doute que vous ayez tous conscience de la taille de notre entreprise : aujourd’hui, nous employons près de 4 000 personnes, principalement des travailleurs paramédicaux et du personnel clinique, mais aussi du personnel d’administration et de direction. Ensemble, vous avez réalisé plus de 500 000 interventions l’an dernier, un record absolu! Nous n’y serions jamais arrivés sans votre dévouement indéfectible.

Permettez moi de vous remercier, au nom de la haute direction, de votre belle collaboration!

Une année de croissance

L’année 2014 a été marquante pour notre organisation : nous avons connu une croissance de près de 20 %.

Nous avons aussi accueilli trois nouvelles entités dans la grande famille SMU Medavie.

D’abord, MD Ambulance, de Saskatoon. Il s’agit du service le plus important et le plus professionnel en Saskatchewan, c’est donc dire que nous sommes ravis de le compter parmi nous. Il se trouve tout près de notre première filiale dans l’Ouest canadien, Prairie EMS, à Fort Saskatchewan, en Alberta. Ce n’est là qu’un début, car nous avons bien l’intention de poursuivre notre croissance dans l’Ouest.

Ensuite, comme vous le savez déjà probablement, nous n’avons pas chômé non plus en Ontario, où nous avons consolidé nos assises en concluant des ententes avec le comté d’Elgin et dans le sud ouest de la province, tout près de nos filiales de Chatham Kent et de Muskoka. Qui plus est, nous y sommes également actifs dans la paramédecine communautaire.

Finalement, regardons du côté de Boston. Vous vous souvenez sans aucun doute de notre achat il y a quelques années d’EasCare Ambulance, l’un des services ambulanciers les plus importants et professionnels du Massachusetts, qui jouit d’une réputation et d’une image sans pareilles.

Cette année, nous avons fait l’acquisition auprès du groupe hospitalier BayState, en banlieue ouest de Boston, d’une entreprise que nous avons rebaptisée MedCare. Grâce à cet ajout, nous sommes désormais le fournisseur de services d’ambulance le plus important dans cet État.

Paramédecine communautaire et modèles de soins non traditionnels

Parlons un peu des activités de paramédecine communautaire auxquelles nous participons.

Dans ce domaine, nous sommes le chef de file incontesté en Amérique du Nord. Nous avons une foule de programmes en cours, mais je ne me pencherai aujourd’hui que sur quelques uns. D’autres feront l’objet d’autres blogues plus tard.

Jetons un coup d’œil au sud de la frontière, à Boston. Nous nous targuons d’être les premiers au Massachusetts à avoir obtenu l’autorisation du Department of Health de mettre en place des programmes de paramédecine communautaire et d’étendre le champ d’exercice de nos travailleurs paramédicaux.

Nous avons également implanté deux programmes fantastiques, que nous gérons en partenariat avec Commonwealth Care Alliance.

Le premier consiste à gérer le retour à la maison des patients dans les meilleures conditions possibles afin d’éviter toute réadmission hâtive à l’hôpital, un problème trop fréquent, vous en conviendrez.

Quant au deuxième, il s’agit d’offrir des soins de base après les heures normales d’exploitation, un service qui connaît un succès retentissant. Félicitations à vous, votre travail remarquable nous remplit de fierté.

Du côté canadien de la frontière, en Ontario, nous avons aussi obtenu l’autorisation de mettre en œuvre deux programmes de paramédecine communautaire, dans le comté d’Elgin et à Chatham Kent. Il s’agit là d’une superbe nouvelle qui nous donne de l’élan dans cette province.

En Nouvelle Écosse, nous avons accompli au fil des ans de grandes choses en paramédecine communautaire, que ce soit les programmes aux îles Long et Brier, les centres de collaboration pour les urgences ou le Programme paramédical de soins prolongés. Par ailleurs, nous examinons en ce moment d’autres initiatives intéressantes.

Nous offrons aussi le Programme VISIT, qui vise à prévenir les chutes et fait appel à la collaboration des aînés pour assurer que leur domicile est sécuritaire et leur qualité de vie, optimale.

Nous avons été ravis d’apprendre l’an dernier que notre programme de RCR avec compressions thoraciques seulement a gagné deux prix prestigieux.

Il a d’abord remporté le Prix d’excellence de la Société canadienne des relations publiques ici au Canada, puis, couronnement suprême, le COMM PRIX en Europe, un honneur remis au meilleur programme de relations publiques communautaires de sa catégorie au monde.

Félicitations à toute l’équipe, ces distinctions sont pleinement méritées.

Medavie ÉduSanté

Nombre d’entre vous connaissent en tant que diplômés mon prochain sujet, Medavie ÉduSanté. Il s’agit de notre école de formation paramédicale, dont les campus se trouvent à Dartmouth et à Moncton.

Chaque année, plus de 400 personnes y obtiennent leur diplôme de travailleur paramédical en soins primaires ou avancés. En outre, nous appuyons le ministère de la Défense nationale en contribuant à la formation de ses travailleurs paramédicaux.

L’an dernier, nous avons eu le plaisir d’ajouter deux nouveaux programmes : un programme de formation en soins primaires en anglais à Cornwallis, en Nouvelle Écosse, et un en français à Bathurst, au Nouveau Brunswick.

Agréments et conformité

Comme vous le savez, notre secteur est axé sur la sécurité : celle des patients que nous traitons et celle des travailleurs paramédicaux que nous employons.

Pour nous assurer de respecter les meilleures normes qui soient, nous demandons à la majorité de nos filiales de réussir un processus d’agrément. Nous faisons alors intervenir une organisation indépendante qui vérifie les protocoles de toutes nos activités, s’assure du respect des normes minimales et confirme l’emploi systématique de pratiques exemplaires.

À cet effet, quelques unes de nos initiatives d’agrément sont dignes de mention. Il y a un peu plus d’un an, Prairie EMS, à Fort Saskatchewan en Alberta, a reçu son agrément de base d’Agrément Canada. Elle recevra plus tard cette année son agrément complet. C’est un travail colossal, dont nous sommes fiers.

À Charlottetown, Island EMS a également obtenu son agrément de base d’Agrément Canada. Félicitations à vous!

En Ontario, le comté d’Elgin a effectué le processus de certification en conformité avec les exigences du ministère de la Santé de l’Ontario, dont le programme obligatoire mesure le rendement tous les deux ou trois ans par rapport à une série de normes. Ses résultats ont été exceptionnels!

En Nouvelle Écosse, nous venons de terminer un processus triennal qui nous a permis d’obtenir notre certification du CASA, un organisme américain qui agrémente les organismes paramédicaux en Amérique du Nord. Nous sommes les premiers au Canada à la recevoir : félicitations à toute l’équipe d’EMC!

Nouveaux leaders

En 2014, nous avons eu le bonheur d’accueillir deux directeurs de marque dans notre équipe.

Le premier, Greg Bambury, est notre nouveau vice président des Ressources humaines chez SMU Medavie. Fort de son expérience industrielle et en services de consultation dans le domaine des RH, Greg se joint à nous pour nous aider à faire cheminer d’importants dossiers comme celui de la mobilisation des employés et à nous assurer que chaque employé se sent épaulé par les RH.

Le second, Matt Crossman, occupe le poste de président de SMU NB et d’Ambulance Nouveau Brunswick. Matt fait profiter l’organisation de ses 15 ans d’expérience parmi nous; il était auparavant le DG d’Island EMS, à l’Île du Prince Édouard. Il a gravi les échelons au fil des ans, d’abord à titre de travailleur paramédical au Nouveau Brunswick et ensuite en occupant divers postes de cadre.

Nous sommes aujourd’hui ravis de compter un travailleur paramédical comme lui à la tête de l’une de nos principales entités.

Félicitations à Matt et à Greg, et bonne chance dans vos nouveaux défis respectifs!

À venir

En ce qui concerne l’année 2015, nous avons plusieurs priorités dont j’aimerais vous parler.

Parlons d’abord de croissance. Comme je l’ai déjà dit, nous avons connu l’an passé une croissance de 20 %, et d’environ 20 % aussi les deux années précédentes.

Cette année, nous allons ralentir la cadence et prendre une pause pour nous assurer que toutes nos activités se déroulent de manière optimale. En solidifiant ainsi nos assises, nous pourrons relancer nos efforts de croissance par la suite.

Concrètement, cela signifie que nous examinerons nos acquis dans un but de croissance plus modeste, que ce soit dans l’Ouest du Canada, en Ontario, dans les Maritimes ou aux États­Unis. Nous ferons de petites acquisitions pertinentes pour certains secteurs, mais patienterons un peu avant de nous attaquer à de plus grosses transactions.

Quant à notre prochain objectif, celui-ci consiste à cibler davantage les soins aux patients. Nous sommes en train de nous tailler une solide réputation de chef de file dans la paramédecine communautaire et nous comptons bien poursuivre sur cet élan.

Vous constaterez que nous discuterons de plus en plus de la façon dont nous, comme entreprise, pouvons aider les organisations de soins de santé, les compagnies d’assurance et les municipalités à gérer leurs besoins en soins primaires. J’ai la certitude que nous disposons de solutions extraordinaires qui peuvent les aider réellement et, en fin de compte, aider les citoyens. Restez donc à l’affût.

Ensuite, nous comptons examiner de près nos pratiques exemplaires. Nous avons des modèles partout dans notre organisation qui méritent qu’on s’y attarde, et nous sommes passés maîtres dans l’art de partager nos pratiques entre nous, au hasard d’une rencontre dans les corridors ou dans les réunions.

Cette année, nous les étudierons de façon plus formelle pour les définir et nous assurer que tout le monde a la possibilité de se les approprier pour améliorer son propre rendement. Nous discuterons amplement de la façon dont nous pouvons nous doter des meilleurs protocoles à tous les échelons de notre entreprise.

Nous nous concentrerons sur nos clients, qui sont, évidemment, notre raison d’être. Nos clients, que ce soit les patients dans les ambulances ou le ministère de la Santé, sont notre priorité.

Nous avons des contrats un peu partout en Amérique du Nord et nous devons faire en sorte de les renouveler et de faire le meilleur travail possible pour offrir une grande valeur ajoutée à ceux que nous servons. Ne soyez donc pas surpris de nous voir déployer énormément d’efforts autour de cet objectif.

Enfin, nous veillerons au bien être de nos employés. Leur satisfaction au travail et leur mobilisation nous tiennent vraiment à cœur. Nous voulons entendre votre voix et connaître vos défis pour savoir ce que nous pouvons améliorer ou ce que nous devons maintenir tel quel.

De nombreuses activités de mobilisation seront donc instaurées, et j’espère que vous n’hésiterez pas à faire part de votre avis en partageant vos réflexions sur la santé et le bien être et sur les façons dont nous pouvons faire de SMU Medavie le meilleur lieu de travail possible.

Mois de la santé cardiovasculaire

L’un des principaux objectifs de l’équipe de haute direction est de s’assurer que nous avons un lieu de travail sain et sécuritaire.

Dans cette optique, nous nous intéressons particulièrement au mois actuel, qui est le mois de la santé cardiovasculaire.

Par conséquent, nous vous demandons de partager avec nous vos conseils en matière de santé du cœur. Que ce soit dans votre vie personnelle, au sein de votre famille, au travail ou avec les patients, nous voulons connaître vos histoires.

Envoyez les à la boîte de courriels du blogue, et nous vous les communiquerons dans notre prochaine édition. Nous sommes impatients de vous lire!

Merci

Merci d’avoir pris le temps de visionner le Courrier Medavie, notre tout premier blogue vidéo.

J’ai déjà hâte au prochain, où nous partagerons vos conseils sur la santé cardiovasculaire et vous tiendrons informés de nos succès, que ce soit ceux de nos diverses filiales en Amérique du Nord ou ceux de nos employés.

Mille mercis! Je vous donne rendez vous le mois prochain. D’ici là, prenez soin de vous!

Leave a Reply

%d bloggers like this: